Une géographie pédagogique du dériveur dans l’archipel de Glénan

Après une bonne heure de traversée, l’étrave du bateau fend enfin les eaux transparentes du lagon de cette petite « Caraïbe bretonne » ancrée non loin de la côte concarnoise. Bientôt, nos pieds fouleront le sable humide et fin d’un de ses îlots ancré dans la quiétude de ces eaux.

Mais déjà des fourmis dans les jambes et des étoiles dans les yeux nous projettent sur ces eaux turquoise qui nous invitent à aller nous perdre dans ce dédale granitique.

Si ce petit paradis perdu longtemps resté oublié de beaucoup est aujourd’hui indissociable de l’école de voile des Glénans fondée dans les années 1950 par Hélène et Philippe Vianney c’est qu’il offre des conditions de navigation exceptionnelles d’une infinie richesse pour toutes les pratiques de la voile et en particulier de la voile légère.

C’est au cœur de cette infinie richesse, source d’une grande diversité d’apprentissage que l’on souhaite ici entraîner le lecteur afin d’esquisser une petite « géographie pédagogique », qui est aussi une « géographie amoureuse », de l’archipel.

Consulter le Document Une géographie pédagogique du dériveur dans l’archipel de Glénan (format PDF, 2,8 Mo)
https://drive.cdmeb.org/index.php/s/SH5Ed3F6ddfbyjH